Jerry West

 

 

Jerry Alan West, né le 28 mai 1938 à Cheylan, Virginie-Occidentale est un ancien joueur de basket-ball américain qui évoluait au poste de meneur.

 

Son petit gabarit l'empêche, à ses débuts en lycée, de fouler les parquets. Mais, en grandissant de 15 cm d'un coup, et avec sa farouche volonté il s'impose auprès de son entraîneur. Il devient une star du lycée, remportant même le titre de l'État. Son rêve de jouer dans l'université de West Virginia, près de chez lui, se réalise alors. Après une première année difficile sur le banc, il explose enfin. Il conduit son université en finale du Final Four NCAA en 1959, ce qui constitue le meilleur résultat de celle-ci.

 

En 1960, il est sélectionné pour les Jeux olympiques d'été de 1960. Il y gagne la médaille d'or au sein d'une équipe d'universitaire très forte (10 des 12 joueurs joueront en NBA) qui domine le tournoi comme seule la Dream Team de 1992, mais avec les vedettes de la NBA, le fera à l'avenir.

Drafté par les Lakers de Minneapolis qui déménagent pour Los Angeles, il commence en douceur, ne figurant pas dans le cinq de départ. Mais sa force de caractère lui offre cette place dès la mi-saison. Il sera également invité au All Star Game.

Il perd la finale de 1962 et 1963 contre les Boston Celtics. Cela se reproduit en 1965 et 1966 et en 1968 et 1969 contre l'éternel rival dominant ou malgré la défaite, il devient meilleur joueur des finales NBA l'année de la création de ce trophée (cas unique dans l'histoire de la ligue). Il est à nouveau défait en 1970 contre les New York Knicks, l'attente est longue mais son heure viendra.

 

En 1965, lui et son coéquipier Elgin Baylor deviennent les deux premiers joueurs à atteindre 2 000 points en une saison. Après le départ de celui-ci, il songe également à s'arrêter. Mais l'équipe est expérimentée et plus homogène. Les Lakers réalisent alors une saison 1971-1972 impressionnante avec 69 victoires (dont 33 consécutives, record inégalé), record qui ne sera battu que par les Chicago Bulls de Michael Jordan en 1996. Le titre tant désiré est atteint contre les New York Knicks. La saison suivante, ses statistiques baissent et il perd sa dernière chance de titre contre des Knicks revanchards. Il termine sa carrière l'année suivante.

 

Il est élu au Naismith Memorial Hall Of Fame en 1980 et son maillot, le no 44 est retiré par les Los Angeles Lakers.

Ce génie du basket dont Kobe Bryant en personne a déclaré qu'il était le meilleur joueur de l'histoire des Lakers demeure l'un des personnages les plus célèbres de la planète tout en étant parfois inconnu, en effet c'est sa silhouette qui est utilisée pour apparaître sur le logo de la NBA.

En outre, il est le principal artisan du succès des Lakers dans les années 2000, en tant que Général Manager c'est lui qui signe Shaquille O'Neal alors free-agent en 1996 et recrute Kobe Bryant (drafté en 13e position) la même année dans un échange avec les Charlotte Hornets contre Vlade Divac. Ce transfert est à juste titre considéré aujourd'hui comme le transfert le plus rentable de tous les temps.

Il a été Général-Manager des Memphis Grizzlies.

Jerry Buss, le propriétaire de la franchise des Los Angeles Lakers, a récemment annoncé qu'il allait avoir sa statue aux côtés de celle de Magic Johnson devant le Staples Center.

 

 

Découvrez la playlist Rap US avec Rick Ross